Copyrights 2017 Marine Rivoire. Tous droits réservés
Photos de Jean-Pierre Dupraz, Flavie Laporte, Marine Rivoire

Dans l’obscurité, se distingue un ensemble de points lumineux évoluant de façon furtive. Ce nuage, glisse, tournoie, disparaît pour soudain réapparaître à un autre endroit. A la lumière, il ne reste qu’une mue, une enveloppe abandonnée. Les points lumineux ainsi disposés mettent en valeur chacun des mouvements en décrivant leur amplitude.
 


Combinaison de lycra, englobant l’ensemble du corps à l’exception du visage, des mains et des pieds. La silhouette est soulignée par une bande orange, sous laquelle est glissée des fils électriques qui permettent le fonctionnement des diodes, fixées aux articulations principales (poignets, coudes, épaules, hanches, genoux, chevilles). Un interrupteur placé sur le ventre permet au danseur d’allumer et d’éteindre lorsqu'il le souhaite.
 


C’est autour de gestes quotidiens, marcher, s’asseoir, s’allonger… que les mouvements ont été élaborés. Mouvements intermédiaires, phases de transition sont la source de ce nuage de points lumineux.


Recherche personnelle orientée sur la question de l’insaisissable / 1995 

Lucioles

    MARINE

    rivoire

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now