Copyrights 2017 Marine Rivoire. Tous droits réservés
Photos de Jean-Pierre Dupraz, Flavie Laporte, Marine Rivoire

Processus Vital

Processus Vital est un projet polymorphe
 

Il est question de matière, qui se manipule pour donner corps au perceptif, et interroge la notion de présence.
Il y a Sous-entendu, une installation sonore (mais pas que...) et des improvisateurs tout comme Vous.

Il y a la performance, l’exploration (temps de rencontre et d’expérimentation avec le public), et le chantier ouvert (le processus de création et la création elle-même sont mis sur le même plan).
Il y est question de ce qui échappe, de cet instant où le doute émerge et avec lui ses nuances insaisissables mêlées à la fois de sentiment de flottement et de maîtrise.

Danseurs, musiciens et plasticiens vont explorer et investir un lieu pour donner à vivre cette expérience.
Pour chacun, il est avant tout question de déborder de ses compétences, de ses savoir-faire, pour se risquer à expérimenter d'autres approches. Alors à la question « Qui sommes nous ? », on serait tenté de répondre « chercheurs, inventeurs, improvisateurs ».


 

Et le public ?

 

Il est là, à chaque instant, puisqu'il est partie prenante du processus de création. Ce projet s'envisage comme la convocation d'une assemblée où acteurs et spectateurs sont engagés dans une expérience commune, s'appuyant sur un dialogue entre tous les paramètres présents : son, physicalité, sensorialité, luminosité... pour nourrir une représentation du rapport au vivant, du rapport à l'autre, au regard du lieu où l'histoire se joue.


 

Lieux, contextes
 

Processus Vital est un dispositif léger, nécessitant seulement une prise électrique.
 

C'est une forme qui pose en elle-même la question du rapport à notre propre fréquentation d'un lieu quel qu'il soit. Elle se révèle donc à travers une mise en espace singulière qui échappe à la dualité scène/spectateurs. Elle invite surtout à être présent, simplement, à trouver sa place par rapport au lieu et à l'histoire qui se joue, à être réceptif à ce qui peut émerger, à accepter une forme d'attente et d'imprévu.
 

Elle interroge les situations et les contextes où se pose la question du Vivant (Mouvement, Sonore, Temporalité).
Elle questionne ainsi certains codes : Qu'attendons-nous exactement d'une forme artistique ? Qu'attendons-nous d'un lieu en particulier ? Quel rapport peut-on établir entre les deux ? Quand débute l'histoire ? Qui décide de son terme ? Qui est public ? Qui improvise ?

 

Processus Vital investit des lieux et questionne des contextes variés ; musées, milieu carcéral, salles d’attente, milieu hospitalier, salles de spectacle, milieu scolaire, médiathèques, galeries d’art, crèches, lieux de passage, abris bus…

Il peut tout autant se jouer avec une large assemblée, qu'avec quelques personnes.
 


Et la durée ?

De 9 minutes 37 jusqu’à extinction des feux...

Pour en découvrir plus sur la démarche et les expériences vécues c'est ici

Il s'agit d'une rencontre.
Elle donne lieu à une histoire, où le son et le mouvement se croisent, se juxtaposent, s'entremêlent, pour embarquer le public au coeur du vivant. Le son caresse, bouscule parfois, le geste vibre, trouble, se dérobe... et la temporalité ?

Adrien Dennefeld - musique
Claudine Polaud - danse
Sous-entendu - installation sonore
Vous
Dimitri Porcu - musique
Marine Rivoire -arts plastiques

    MARINE

    rivoire

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now